Livres audio de philosophie libres et gratuits

Il s'agit d'une initiative artisanale et bénévole que je développe au gré de mon temps libre.

Écouter un extrait

Avertissement

Que nul n’entre ici s’il a pour dessein de percer toutes les subtilités des auteurs en parcourant leurs textes d’une oreille attentive.

Une telle ambition n’est pas seulement inaccessible au néophyte, elle est également, pour le spécialiste, vouée à l’échec.

Alors que pouvons nous attendre d’une lecture pressée ?

Il s'agit ici de cheminer en compagnie des penseurs, de vous imprégner par osmose en quelque sorte. Vous n’attraperez sans doute que de rares bribes qui seront autant de cadeaux tombés du ciel. Il convient alors d'accepter de se perdre, d’oublier beaucoup et de revenir souvent.

Alain, dans ses Propos sur l'éducation nous dit : « On travaille volontiers à des gammes ; mais, à raisonner, on ne veut pas travailler. Peut-être par le sentiment qu'un homme peut se tromper de ses mains, mais qu'il ne lui est pas permis, sans grande humiliation, de se tromper de son esprit, qui est son bien propre et intime. » Je vous propose donc de faire des gammes, chaque fois que vous remettrez vos pas dans vos pas, un aspect du paysage vous sera révélé. En fonction de votre humeur, des idées qui vous occupent, les mêmes choses vous apparaîtront sous des angles différents.

Bonnes balades en philosophie !

Genèse du projet

Professeur de philosophie en lycée, je suis appelé à brasser quantité d'extraits d'œuvres à destination de mes élèves. Je me suis rendu compte que, progressivement, j'avais presque abandonné la lecture d'un livre de philosophie dans son intégralité pour me contenter de brefs passages puisés ici et là.

Malgré ma volonté de me replonger dans les textes classiques, j'avais des difficultés à lutter contre ma paresse et, bien souvent, le livre de philosophie restait entamé mais rarement achevé.

Le projet de création de livres audio a donc été motivé d'abord par cette paresse : en lisant pour autrui je m'oblige à porter mes lectures à leur terme.

Cependant, j'ai découvert que ce mode de lecture ne me permettait pas d'aller au fond de la compréhension. Les retours en arrière ; les pauses méditatives ou les prises de notes sont impossibles lorsqu'on enregistre des livres audio. Alors, je me suis mis à écouter mes propres lectures.

J'étais déjà depuis longtemps auditeur de livres audio mais, pour l'essentiel, il s'agissait de littérature. Les voix et les histoires m'accompagnaient lors de mes traversées de l'hexagone. Le rythme, l'intonation, la chaleur de la voix donnaient à ces lectures un parfum particulier. Le texte se faisait plus proche, plus vivant.

Je ne prétends pas que la lecture audio remplace la lecture traditionnelle mais elle propose une autre façon de découvrir un texte, elle ajoute une troisième personne dans le dialogue qui se noue normalement entre l'auteur et le lecteur. La complicité se joue alors à trois.

Ainsi, la question se pose de savoir s'il est possible d'écouter un livre de philosophie ? Peut-on donner vie aux textes d'Aristote ou de Descartes ? Une telle lecture coulant à sens unique, sans s'interrompre, a-t-elle un sens lorsqu'il s'agit de se plonger dans des concepts abstraits ?

Le pari est osé, je vous laisse trancher...