Le rire

« Dans Le Rire Henri Bergson étudie toutes les facettes du comique et sa fonction sociale. »

Téléchargements

Texte mis à disposition par : Les Classiques des Sciences Sociales

Durée de lecture 

3h45

Table des matières

  • Préface

  • Chapitre I. — Du comique en général. — Le comique des formes et le comique des mouvements. — Force d'expansion du comique.

  • Chapitre II. — Le comique de situation et le comique de mots.

  • Chapitre III. — Le comique de caractère.

  • Appendice. — Sur les définitions du comique et sur la méthode suivie dans ce livre.

En savoir plus

Chez Bergson, l'énergie créatrice pousse au-delà de ce qu'elle est la vie sous toutes ses formes. Ainsi la vie se caractérise par une incapacité à rester en place, immuable, identique à elle-même et tout participe à cette évolution.

Par opposition notre pensée fige les objets afin de les disséquer, classer, ranger. La vie déborde donc cette connaissance statique. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles Bergson distingue le temps mathématique qui se laisse enfermer dans une succession identique de secondes et la durée consciente qui se caractérise par son élasticité (les minutes nous semblent parfois longues parfois courtes en fonction des situations dans lesquelles nous nous trouvons). Le rire n'échappe pas à cette mobilité universelle.

À travers de nombreux exemples concrets et une exploration systématique des situations qui entraînent le rire, l'auteur nous propose notamment l'idée selon laquelle ce propre de l'homme est un principe d'évolution sociale. Le rire parce qu'il gène, perturbe, aiguillonne ne peut laisser de marbre celui qui en est l'objet.